L’Église orthodoxe russe est satisfaite des conclusions de la conférence inter-orthodoxe d’Amman.

publié le 2 mars 2020 à 12:01 par Président ACOS   [ mis à jour : 14 mars 2020 à 10:41 ]

27-02-2020 - Les participants de la rencontre des primats et des délégations des Églises locales orthodoxes qui s’est tenue ce mercredi à Amman, ne se sont pas fixés pour objectif de résoudre d’un coup toutes les questions douloureuses, l’essentiel, selon le patriarcat de Moscou, était de lancer le processus de résolution.

« Les conclusions sont contenues dans le communiqué de presse. Il y est clairement indiqué que le but de la rencontre n’était pas de tout résoudre d’un coup — ce qui n’aurait pas été réaliste, mais tenant compte de la profondeur de la crise, de s’entendre sur le début d’un dialogue en définissant des délais concrets et des voies pour le poursuivre, » a déclaré à Interfax l’archiprêtre Nicolas Balachov, vice-président du Département des relations ecclésiales extérieures.

Selon lui, le seul fait de se réunir pour discuter sereinement des problèmes réels et de reconnaître que la situation en Ukraine « n’est en rien réglée, ce qu’affirme le patriarcat de Constantinople » et que le maintien de l’unité du pays et sa pacification exigent un véritable dialogue entre tous les orthodoxes.

Et les participants à la rencontre ont invité les autres primats, dont celui de Constantinople, à ne pas refuser de telles rencontres, mais à participer dans l’avenir au dialogue commun.

Le représentant de l’Église orthodoxe russe a souligné que la rencontre s’est déroulée dans un esprit fraternel autour d’une table ronde, qu’elle a débuté par une prière chantée en grec, en slavon russe et en slavon roumain. La session a été présidée par le patriarche de Jérusalem qui a proposé de présider la seconde au patriarche Cyrille.

« Dans son allocution, le patriarche Cyrille a clairement défini les traits essentiels de la crise actuelle du monde orthodoxe. Le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine a fait une allocution remarquée. Il a d’ailleurs, tout comme le patriarche Cyrille, activement et avec aisance, pris part à la rédaction, en anglais, du communiqué final. »

Toujours selon le père Nicolas Balachov, le climat de la rencontre était paisible, sereine et attentif à la position de chaque Église, de chaque participant. « Le patriarche Cyrille a fait remarquer que se sentait là, très vraisemblablement, la proximité des Lieux Saints. À plusieurs reprises les participants ont souligné que l’Église de Jérusalem, qui est à l’initiative de cette rencontre, est la véritable Mère de toutes les Églises, ce qu’elle a encore fois réussi à démontrer. »

Amman, le 27 février 2020, INTERFAX
Traduction PO
В РПЦ довольны итогами межправославной встречи в Аммане