"Ut unum sint": l’appel du Pape François à l’unité des chrétiens.

publié le 26 mai 2020, 11:57 par Président ACOS   [ mis à jour : 26 mai 2020, 11:58 ]

26-05-2020L’encyclique "Ut unum sint" signée par Saint Jean-Paul II célèbre ses 25 ans ce lundi 25 mai 2020. Marquant ce quart de siècle d'existence, le Pape François a adressé une lettre au cardinal suisse Kurt Koch, président du Conseil Pontifical pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens, dans laquelle il salue les progrès réalisés en faveur de l’unité de l’Église, «grâce à l’Esprit Saint».

«Le regard tourné vers l’horizon du Jubilé de l’an 2000, il voulait que, dans son cheminement vers le troisième millénaire, l’Église ait présente à l’esprit l’ardente prière de son Maître et Seigneur: «Qu’ils soient un!» (Jn 17, 21)».

Ainsi le Pape François revient sur la genèse de cette encyclique, qui a confirmé «de manière irréversible» l’engagement œcuménique de l’Église, et rappelle le grand rôle joué par l’Esprit Saint.

L’Esprit Saint harmonise l’Église

«Le Concile Vatican II a reconnu que le mouvement pour le rétablissement de l’unité de tous les chrétiens est né sous l’effet de la grâce de l’Esprit Saint. Seul l’Esprit Saint peut susciter la diversité, la multiplicité et, en même temps, opérer l’unité. […] C’est Lui qui harmonise l’Église», déclare le Saint-Père dans cette lettre. 

En cet anniversaire d'Ut Unum Sint, le Pape François dit ainsi rendre grâce au Seigneur «pour le chemin qu’il nous a permis de parcourir en tant que chrétiens dans la recherche de la pleine communion», et fait savoir qu’il partage aussi «la saine impatience de ceux qui pensent parfois que nous pourrions et devrions nous engager davantage».

Toutefois, nous ne devons pas manquer de foi et de reconnaissance, assure le Souverain pontife, car «de nombreux pas ont été faits en ces décennies pour guérir les blessures séculaires et millénaires». Et le Pape de citer par exemple, la connaissance et l’estime réciproques qui se sont accrues, en aidant à surmonter les préjudices enracinés; le dialogue théologique et celui de la charité qui se sont développés. 

Lancements d’un Vademecum et d’une revue

Le Saint-Père salue aussi deux initiatives récentes: le Vademecum œcuménique pour les évêques, qui sera publié l’automne prochain, comme «encouragement et guide» dans l’exercice de leurs responsabilités œcuméniques, et le lancement de la revue Acta Œcumenica, qui, en renouvelant le Service d’Information du Dicastère, va devenir une aide pour ceux qui travaillent au service de l’unité. 

Un nouvel élan pour la cause œcuménique

Une chose est certaine, souligne enfin l’évêque de Rome, l’unité n’est pas principalement le résultat de notre action, mais «elle est un don de l’Esprit Saint». «Invoquons donc avec confiance l’Esprit, afin qu’il guide nos pas et que chacun ressente avec un nouvel élan l’appel à œuvrer pour la cause œcuménique ; qu’il nous inspire de nouveaux gestes prophétiques et renforce la charité fraternelle entre tous les disciples du Christ, «pour que le monde croie» (Jn 17, 21) et que se multiplie la louange au Père qui est dans les Cieux», conclut le Successeur de Pierre dans cette lettre au cardinal Koch.