Lettre de Saint Denis d'Alexandrie à Novat sur le schisme qu'il a provoqué.

publié le 9 févr. 2020 à 23:43 par Président ACOS   [ mis à jour : 11 févr. 2020 à 06:51 ]

Précédemment, nous nous étions contenté de rapporter les vues de Pères de l'Eglise sur l'unité et le schisme. Avec Saint-Denis d'Alexandrie, nous passons une lettre qu'il avait adressée à Novat à l'occasion du schisme que ce prêtre avait introduit dans l'Eglise de Rome [1]. Que pense-t-il de ce schisme ? Cette courte lettre nous en dit long. 

"S'il est vrai , comme vous le dites, que vous vous soyez séparé malgré vous de la communion des fidèles, vous le prouverez en y revenant de vous-même. Car il fallait tout souffrir plutôt que de rompre l'unité de l'Eglise; et il n'eût pas été moins honorable pour vous d'endurer le martyre pour cette cause, que de mourir plutôt que de sacrifier aux idoles. Je dirais plus : il y aurait eu plus de gloire à mourir, s'il eût fallu, en conservant l'unité ; car le martyr qui donne sa vie pour la foi ne meurt que pour sauver son âme, au lieu que celui qui meurt pour empêcher le schisme, sert par là l'Eglise tout entière.  

Si néanmoins vous parvenez, soit par persuasion soit autrement, à faire rentrer au sein de l'Eglise ceux qui s'en sont séparés, le bien que vous ferez effacera votre faute, et votre gloire elle-même y gagnera dans l'estime des hommes. Que si vous n'êtes plus le maître des autres, du moins sauvez votre âme à quelque prix que ce soit". 

[1] -   - Novatien et Novat étaient deux prêtres qui se sont répandus dans de violents excès à l'encontre du Pape Saint Corneille. Ils finirent dans l'hérésie. Le Pape Saint Corneille et Saint Cyprien s'élevèrent fortement contre eux. Ils furent condamnés à Rome par un Concile de soixante évêques. Ils se donnaient sous le nom de Cathares c'est-à-dire "pures". On trouve encore des traces de cette secte en Occident au huitième siècle.