Radio et Video‎ > ‎

Michael Lonsdale, artiste éclectique et amoureux de Dieu.

publié le 23 sept. 2020 à 08:30 par Président ACOS   [ mis à jour : 23 sept. 2020 à 08:35 ]

Entretien réalisé par Soeur Catherine AubinA l'occasion de la disparition de l'artiste le 21 septembre, nous vous proposons une rediffusion d'une de nos émissions lors de son passage dans nos studios en 2016. Un entretien cœur à cœur où le comédien était revenu sur sa vocation artistique et sa foi profonde.

Michael Lonsdale était un habitué de Rome. Il y a quelques années, il était venu lire des extraits des Psaumes dans l'église Saint-Louis-des-Français, devant un public ému par le souffle de sa voix. Il avait aussi rencontré le Pape François en tant que président honoraire de la "Diaconie de la beauté", un service d’Église destiné à mettre les artistes au service de la beauté de Dieu. Rassemblant musiciens, poètes ou chanteurs, peintres, architectes ou cinéastes, sculpteurs, comédiens ou danseurs, la Diaconie de la beauté s'est développée dans plusieurs villes de France.

Dostoïevski disait que la beauté sauvera le monde, mais je ne suis pas tout à fait d'accord, c'est l'amour. Car la beauté est une qualité de Dieu, alors que l'amour, c'est Dieu» disait Michael Lonsdale pour qualifier cette diaconie de la beauté. 

En février 2016, à près de 85 ans, l'acteur d'origine britannique était passé dans nos studios, acceptant de parler longuement de sa vie, de sa voix douce et lumineuse. Icône du cinéma et du théâtre, Michael Lonsdale était aussi un peintre méconnu, toujours en quête de liberté dans la création, avec ce lien intime entre l’art et la foi qui a formé le fil conducteur de son itinéraire. 

Au micro de Soeur Catherine Aubin, il évoquait son parcours de foi, depuis son enfance entre les cultures française, anglaise et marocaine, revenant notamment sur sa soif d'absolu et sa demande de baptême, à l'âge de 22 ans.

Entretien avec Michael Lonsdale-Première partie (format mp3)

Au cours de cet entretien, Michael Lonsdale est également revenu sur les grandes figures spirituelles qui ont marqué sa vie. L'importance de saint François d'Assise d'abord, «le pouvoir d'être pauvre, totalement», louant au passage la figure du Pape François «qui va vers les pauvres et les petits, vers l'essentiel».

En nous racontant sa vocation pour le théatre et le cinéma, l'acteur nous a aussi rappelé les grands rôles spirituels qui ont marqué sa vie d'acteur comme sa vie d'homme, tels le moine orthodoxe saint Séraphin de Sarov et bien sûr Frère Luc, le moine trappiste et médecin du monastère de Tibhirine, aujourd'hui bienheureux.

Entretien avec Michael Lonsdale-Deuxième partie (format mp3)

Source.