Qu'entend-on par le mot synode ?

publié le 17 déc. 2019 à 12:55 par Président ACOS   [ mis à jour : 17 déc. 2019 à 22:14 ]

Le mot synode dérive du latin "synodus" calqué lui-même sur le grec "sunodos" (sun = avec, odos = chemin). Comme le latin "concilium", il désignait une assemblée de personnalités réunies pour délibérer et non, comme l'étymologie porterait à le croire, un voyage fait de compagnie.

Une première distinction s'impose entre l'Orient et l'Occident. Dans les Eglises d'Orient, l'Institution patriarcale a maintenu vivante tout au long de son histoire l'existence des Saints Synodes qui sont restés davantage les "Conseils" des Patriarches que les assemblées conciliaires ordinaires ou extraordinaires des évêques soumis à leur juridiction. Les Patriarches avec leurs synodes constituent l'instance supérieure pour toutes les affaires du patriarcat".

En revanche en Occident, les termes "synodus" et "concilium" ont été appliqués concurremment aux assemblées convoquées pour prendre des décisions en matière de doctrine ou de discipline. Organes de gouvernement, ces assemblées étaient composées d'évêques ou au moins, dirigées par l'un d'eux. Dans un premier temps, on les appela toutes conciles ou synodes ; plus tard les assemblées de clercs convoqués par l'évêque diocésain reçurent seules le nom de synodes et leur décisions de "statuts synodaux" tandis que les réunions d'évêques s'appelaient de préférence "conciles".