Quel était le but ultime et les objectifs du Concile Oecuménique Vatican II ?

publié le 17 déc. 2019, 11:52 par Président ACOS   [ mis à jour : 17 déc. 2019, 11:52 ]

Dans son discours inaugural du concile Vatican II, le Saint Pape Jean XXIII annonçait un "but ultime" au concile, "l'unité visible de tous les chrétiens" et "deux objectifs", "La proclamation du contenu de la Foi confiée à l'Eglise depuis les origines" et "l'aggiornamento de l'Eglise" à comprendre comme une mise à jour profonde de tout ce qui est en elle car dans l'esprit de Jean XXIII, il y a une relation intime entre le but ultime et les deux objectifs.

Oui! désormais, les catholiques doivent rentrer dans une dynamique d'unité. Une conversion des coeurs, un renouvellement intérieur est nécessaire pour pouvoir déboucher sur un renouvellement des structures visibles de l'Eglise sans laquelle l'unité visible avec les frères désunis n'est pas possible.

La rénovation intérieure, en engageant tout le visible de l'Eglise modifiera la manière dont elle formulera sa doctrine.

Dans ce sens, le décret sur l'oecuménisme précise : "Si donc, par suite des circonstances, en matière morale, sur le plan de la discipline ecclésiastique ou même dans la formulation de la doctrine (à distinguer avec soins du dépôt de la foi), il est arrivé que sur certains points, on se soit montré trop peu attentif, il faut y remédier, en temps opportun d'une façon appropriée".

En reprenant la main, lors de la deuxième session du concile, le Saint Pape Paul VI, successeur de Jean XXIII, donnera une expression concrète à cette exigence de conversion, en proclamant pour lui-même et pour tous les fidèles, la nécessité de faire pénitence pour les péchés contre l'unité, "à la fois les nôtres aujourd'hui et ceux d'un passé dont nous avons hérité les conséquences". Le décret sur l'oecuménisme en fera même une exigence permanente lorsqu'il déclare : "L'Eglise, au cours de son pèlerinage, est appelée par le Christ à cette réforme permanente dont elle a perpétuellement besoin en tant qu'Institution humaine et terrestre".